Qu’est-ce que j’ai appris après 10 ans de mariage ?  La tolérance

« Aimer l’autre… c’est aimer l’imperfection »

La tolérance est une compétence indispensable pour les couples qui veulent avancer ensemble, grandir ensemble, faire face aux crises et perdurer leur relation

Si accepter son imperfection est nécessaire pour évoluer individuellement avec bienveillance, accepter les imperfections de son partenaire est aussi nécessaire pour (co)construire une relation consciente et responsable.

Se tromper, faire des erreurs, échouer, … font partie de la vie d’un être humain, y compris les couples. Avant la vie en couple, on se fait une image idéale de son partenaire, c’est ce qu’il/elle nous a fait croire durant le période du marketing et de la séduction, au même temps il/elle n’a jamais dit qu’il/elle est parfait(e) et infaillible. Pour casser cette image idéaliste/idéalisante, il est utile de développer plus de tolérance quand l’autre dévoile son imperfection, sa vulnérabilité, ses faiblesses, ses blessures, … et accepter que l’autre est, comme moi, un être humain.

Accepter les imperfections de son partenaire permet de créer un espace sécurisé de confiance, où chaque partie évolue à son rythme et chemine sans «deadline» et sans pression culturelle et sociale. Où les deux grandissent ensemble dans l’imperfection, notamment durant des crises indispensables pour renforcer le lien « sacré » qui les unit. La période des crises est la période où la tolérance peut sauver beaucoup de chose.

Un partenaire imparfait « conscient » de ses faiblesses et de ses limites est un partenaire «responsable », il considère son imperfection comme opportunité d’apprentissage, il cherche les solutions et il apprend de nouvelles compétences. Comme dans le domaine professionnelle, la formation continue et le coaching (voire même des fois thérapie individuelle et de couple) n’auront que des résultats bénéfiques pour l’individu et pour la couple….