Le canot à glace, vous connaissez?

Le canot à glace a longtemps été utilisé l’hiver pour traverser les cours d’eau du Québec. Devenu sport de compétition, il attire aujourd’hui des milliers de spectateurs lors des courses qui se déroulent un peu partout au Québec.

Au début de février, le Carnaval de Québec bat son plein sous la supervision de Bonhomme, avec son palais de glace, ses sculptures sur neige et ses défilés de nuit. Mais l’une de ses traditions les plus spectaculaires et les plus emblématiques reste la course en canot à glace entre Québec et Lévis.

Les Amérindiens ont, les premiers, traversé le fleuve Saint-Laurent en canot l’hiver, faisant du portage sur les glaces entre les espaces navigables. Dès le 17e siècle, les premiers colons et les explorateurs ont adopté ce mode de transport pour circuler sur les cours d’eau partiellement gelés.

Avant la construction des ponts et l’établissement du traversier entre Québec et Lévis, ce sont les canotiers qui, pendant la saison froide, assuraient le transport des marchandises, du courrier et des passagers d’une rive à l’autre.

De moyen de transport, le canot à glace est devenu sport de compétition, et ce sont maintenant les participants aux courses que l’on nomme canotiers et canotières.

En février 2014, la pratique du canot à glace sur le fleuve Saint-Laurent a été inscrite par le gouvernement du Québec au Registre du patrimoine culturel du Québec en tant qu’élément de patrimoine immatériel.